Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
IMAGES D' ASIE...et d' ailleurs

IMAGES D' ASIE...et d' ailleurs

récits, photos et vidéos de voyages en Asie ....et d'ailleurs

Publié le par pierreschmitt

 les deux photos suivantes ont été prises par Lydia . Le jour de mon escapade en vélo autour de Yangshuo , seule elle a visité le marché couvert près de l'hotel. Nous n'avions encore jamais vu ce genre d'étal. Très choquée par le spectacle, elle a néanmoins tenu à garder des images. Les photos ne sont pas de très bonne qualité car il fallait éviter le flash. A gauche c'est un chat, en effet certains chinois mangent également du chat






 













Par contre on a constaté que le chien de petite race est très apprécié en tant qu'animal de compagnie.Ils est alors chouchouté. Nous n'avons pas de photo si ce n'est celle de ces deux "jumeaux" ci-dessous, sans aucun accessoire particulier




















COMPLEMENT D'INFO SUR LE SUJET

 extraits d ' une enquête de
One Voice  datée de janvier 2008

Le chien dans l’alimentation en Chine : rappel historique

Cela fait au moins 7 000 ans que les Chinois mangent du chien. La chair de cet animal est appréciée pour son goût et pour sa teneur en protéines mais aussi parce qu’elle est censée être bonne pour la santé, notamment en raison d’une croyance selon laquelle elle « réchaufferait le sang » durant l’hiver. La viande de chien est aussi considérée comme favorable au yang, c’est­à­dire à l’aspect chaud et extraverti de la nature humaine. Pourtant, cela fait aussi plusieurs milliers d’années que les chiens servent d’animaux de compagnie en Chine : un certain nombre d’empereurs les avaient choyés et en avaient fait de véritables « courtisans ».

Aujourd’hui, on mange du chien partout en Chine, sauf à Hong Kong où la viande de chien est interdite depuis 1950. La viande de chien est consommée plus particulièrement dans les provinces du Nord Est et du Sud. Globalement, la demande paraît relativement faible.  

Compte tenu de sa dimension et de la cruauté de ses méthodes, l' usine que nous avons visité est ce que nous avons vu de plus choquant en Chine. Notre chauffeur, un Chinois d’une cinquantaine d’années, en avait les larmes aux yeux. De tous les Chinois que nous avons rencontrés, il n’était pas le seul à être choqué et dégoûté par la façon dont les animaux sont traités dans son pays, ce qui nous laisse espérer que le jour où ce que nous avons vu sera montré à une part suffisamment importante de la population, une cruauté aussi épouvantable ne sera plus permise.


espoir pour l'avenir ??

Extrait d' un article de Animals Asia Fondation

Commenter cet article

Jacques 14/06/2008 23:34

sujet hautement sensible et délicat; le complément d'info est bienvenu.amitiés

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog