Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
IMAGES D' ASIE...et d' ailleurs

IMAGES D' ASIE...et d' ailleurs

récits, photos et vidéos de voyages en Asie ....et d'ailleurs

Publié le par pierreschmitt
Publié dans : #asie2006

vendredi 13, ...oulala...nous quittons Siem Reap pour Battambang, distant de 160 km . Deux solutions s´offraient a nous, le bus (4 h. de route) ou le bateau. Nous avons choisi le bateau car nous voulions decouvrir le Tonle Sap, le lac le plus vaste du Cambodge. Ce lac est alimente en saison de pluie par le trop plein du mekong. Autant dire qu´actuellement  son niveau est tres bas et que la navigation y est  difficile, voire impossible pour des gros bateaux. Hors les bateaux qui sont affiches lors de la reservation n´ont rien a voir avec celui dans lequel nous avons voyage avec une quinzaine d´autres touristes. Pour arriver a l´embarcadere de fortune, nous avons du faire une quizaine de km dans un mini bus qui nous a pris a 6h. du matin . Une partie du parcours sur des chemins de terre, l´eau s´etant retiree il faut aller la chercher, et la nous avons decouvert des petits villages de pecheurs, tres pauvres, dans des paillotes le plus souvent bien delabrees. C´est la misere. Puis surprise quand nous appercevons notre bateau. Il est evidant que le ferry espere ne peut naviguer a la saison seche, mais on aurait aime etre averti, d´autant que nous avons du payer le prix habituel. A 7h.30 nous decollons neanmoins et quelques temps plus loin nous decouvrons les premiers villages flottants. Nous appercevons egalement beaucoup d´oiseaux d´eau , puisqu´ici le poisson est tres present. De village en village , quelques passagers locaux embarquent egalement, le bateau commence a etre bien charge, il faut ajouter des chaises supplementaires, les derniers s´assoieront sans siege. Le bateau est devenu un omnibus de riviere. A midi, un petit arret casse-croute sur une epicerie-bar flottante, puis nous nous engageons dans la riviere qui mene a Battambang, mais alors la navigation devient plus difficile. Nous frolons a tout moment l´ensablement. A divers reprises nous sentions que le bateau tapait le fond de sable, mais notre pilote s´en sortait rapidement, aide par son "'second´´ qui soulageait le moteur en s´aidant d´une longue batte de bois qu´il plantait dans le fond de la riviere et qu´il appuyait contre le bateau pour l´aider a se degager. Par les divers manoeuvres du pilote, le bateau penchait parfois a gauche, parfois a droite, on se serait cru en France en periode electorale. Mais aucun danger pour nous car dans ces moments , dans l´eau il y avait pied.. En final il nous a fallu 9 h. pour arriver a bon port. Nous avions avec nous un couple de francais et leurs 2 enfants de 16 ans , la jeune fille disait regulierement a son pere, ´´papa c´est quand qu´on arrive, tout a l´heure tu nous avait dit dans 2 heures...´´, cela me rappellait  certains longs voyages en voiture en France avec nos filles. Sur la fin du parcours, l´accueil des enfants qui se baignaient en bande dans la riviere et qui nous lancaient leur ´´hello´´. Et les petits poissons blancs qui tels des poissons volants faisaient des bonds dans l´air et semblaient suivre le bateau. Ultime recompense nous avons trouve aisement un bel hotel et une belle chambre , a l´hotel Royal. Demain 14 c´est le debut du jour de l´an Khmer qui va durer 3 jours.

 

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog